Les Vertus

Du lin

Après avoir développé l’intérêt du bambou dans notre précédent article, nous allons aujourd’hui explorer les avantages du lin.

 

Du lin pour des jonctions ?

Avant toute chose, présentons plus en détails ce qu’est le lin.

Le lin est une plante cultivée aussi bien pour ces fibres que pour ses graines riches en huile.  Cette plante est généralement haute d’environ 1m et présente des fleurs de couleur variable (bleu, blanc, rose..) et une seule tige, droite, cylindrique.

 Le lin couramment utilisé pour les applications textiles à une période végétative courte, comprise entre 100 et 120 jours. Il est souvent nommé lin de printemps. 

Composition de cette plante 

En réalisant un focus sur la plante, vous pourrez constater qu’elle est constituée de cinq parties distinctes :

• La racine, dépourvue de fibres
• La tige basale, qui se situe de la racine à la zone des premières feuilles. Elle n’a aucune valeur textile
•  La tige proprement dite qui contient des fibres et qui représente la véritable valeur de la plante du point de vue textile.
•  Les ramifications supérieures
•  Les capsules à graines qui représentent 20% du poids de la plante et dont la moitié pour les graines. A noter que chaque graine contient de 30 à 40% d’huile !

L’extraction de la fibre

A partir cette précision, nous allons découvrir comment les fibres sont extraites du lin.

Pour extraire les fibres de lin de la plante, le lin est arraché, les tiges sont ensuite séchées, égrenées puis soumises à différentes opérations afin de séparer les fibres. Ces opérations sont le rouissage, le teillage et le peignage.

Le rouissage permet, sous l’action de micro-organismes de séparer grossièrement les fibres entres elles.
Ce rouissage est généralement réalisé à terre, en exposant les fibres à l’humidité du sol et à la chaleur du soleil. De nouvelles techniques sont maintenant mises en place afin d’accélérer le processus.

Le teillage est une opération mécanique qui permet de libérer les faisceaux de fibres de la tige. Le teillage est constitué de 2 étapes, le broyage puis l’étirage.
Cette étape permet d’extraire les fibres souples et élastiques et d’éliminer les cellules dures et cassantes. On obtient alors 2/3 de fibres longues et 1/3 de déchets, plus couramment appelé étoupes.

Le peignage qui permet de démêler les fibres et d’obtenir ce qu’on appelle alors la filasse de lin. C’est cette filasse que nous utilisons pour la fabrication de notre cadre de vélo !

La fibre de lin est une cellule vivante et possède 2 parois : une paroi primaire, une paroi secondaire. Dans la paroi secondaire, nous y retrouvons des fibrilles de cellulose qui sont orienté selon un certain angle par rapport à la direction principale de la fibre. Cet angle, plus il est petit, plus les propriétés mécaniques seront intéressantes.

L’autre facteur important dans les propriétés mécaniques des fibres de lin est le taux de cellulose. En effet, la cellulose renforce les fibres. Plus le taux est important, plus les propriétés mécaniques le seront aussi

En résumant les avantages des fibres de lin, nous pourrions évoquer que :

• La densité du matériau est faible (d=1,4 à 1,5).

• Les propriétés mécaniques sont très bonnes et compatibles à un usage de fabrication de cadres de vélos

• Le lin est biodégradable et renouvelables par culture

• Le lin nécessite que très peu d’énergie pour la production contrairement à d’autres matériaux plus couramment utilisés dans le monde du cycle.

• Le lin se travaille facilement